Le réseau de tramway de Strasbourg (CTS) est le plus grand réseau de France par sa taille ! Il compte 5 lignes réparties sur 39 km de voies pour 53 km de lignes commerciales. Ce réseau a été créé en 1994 sous la municipalité socialiste de l'époque après de longs débats entre les partisans du métro léger (VAL) et les partisans du tramway. Je vais essayer, dans cet article, de vous faire découvrir la formidable épopée de l'un des meilleurs réseau de France et d'Europe.

Intermodalité entre bus, tram et TER à Hoenheim gare :
P1040870

I°) L'ancien réseau

La création du premier réseau de tram de Strasbourg date de 1878. A cette époque, la traction hippomobile est utilisée jusqu'en 1900 (date de l'électrification de l'ensemble du réseau). En même temps, de 1886 à 1909, le réseau interurbain à voie métrique est achevé. Il compte 194 km de voie ! En 1937, Strasbourg connait l'apogée de son réseau de tram urbain avec 82,7 km de voie. Après la seconde guerre mondiale, le réseau de tramway Strasbourgeois va commencer à connaître sa décadence face à l'expansion de la voiture individuelle. Les tramways sont décriés par la presse et par les élus pour leur vétusté. Le 1er Mai 1960, c'est la mort du tramway de Strasbourg, toutes les lignes de tram sont remplacées par des autobus.

II°) Le réseau actuel
Après 30 ans de règne incontesté de la voiture, il est décidé de construire un TCSP (transport en commun en site propre) pour faire face à la montée de l'automobile et aux effets nocifs qu'elle cause (pollution, engorgement des routes, ...). Le 25 Novembre 1994 est mise en service la première ligne de tram entre Hautepierre et Baggersee avec la  construction d'un tunnel de 1800m en centre ville entre les stations Rotonde et les Halles.

Eurotram (3 caisses) ligne E à Baggersee :
P1010851

Cette ligne de 9.8km sera appelé la ligne A. Elle sera ensuite prolongée de Baggersee à Illkirch Lixenbuhl au sud de l'agglomération, le 4 Juillet 1998. Le 31 Août de la même année est mise en place la ligne D entre Rotonde et Etoile Polygone. La ligne D est en tronc commun avec la A sur la majeure partie de son tracé pour augmenter les fréquences en centre-ville. Le 1er Septembre 2000, deux nouvelles lignes sont mises en service. Les lignes B (entre Elsau et Hoenheim gare) et C (entre Elsau et Esplanade qui est le quartier étudiant de Strasbourg) dont la longueur  totale est équivalente à 11.9 km (longueur des deux lignes additionnés). Deux ans plus-tard, la correspondance tram B/train sera facilité grâce à la création de la halte ferroviaire de Hoenheim gare sur la ligne TER Strasbourg/Lautebourg. Le 25 Août 2007 marque le retour de Strasbourg dans le classement de tête de Ville et Transport Magazine grâce à la mise en service de nombreux prolongements et à la création de la ligne E. Cette année là, la ligne D est prolongée de Etoile à Aristide Briand, la ligne C est prolongée sur 4.2 km de Esplanade à Rodolphe Reuss et la ligne E est créé entre Waken et Baggersee (c'est la première ligne de tram à ne pas passer par Homme de fer, ce qui permet de soulager ce nœud principal du réseau de tram de Strasbourg).

La station Homme de Fer, principal nœud du réseau, où les lignes A, B, C et D se croisent :
station__Homme_de_Fer_

Le 23 Novembre de la même année, la E est prolongée à Roberstau (dans le quartier des institutions Européennes de Strasbourg). Enfin le 22 Mai 2008, la B atteint la commune de Lingolsheim via Ostwald.

Plan du réseau tram CTS actuel :

6_picture

III°) Les projets...
A l'horizon 2012/2014, plusieurs prolongements sont prévus ainsi que la création d'une nouvelle ligne. Des études ont été lancé pour la création de la ligne F qui reliera la place de la Gare (avec une nouvelle station à l'air libre) au quartier de l'Esplanade avec la station Vauban. Cette ligne sera la partie urbaine du tram-train de Gresswiller/Bar au centre de Strasbourg (cette ligne suburbaine est prévue à l'horizon 2012/2013 avec, en phase 1, la création d'une halte à l'aéroport de Strasbourg-Entzheim et la mise en place d'une desserte cadencée ). Enfin plusieurs prolongements du réseau existant sont prévus comme la ligne A au Zénith au nord et à Illkirch au sud et la D vers Kehl.